Retraites. 92 000 manifestants en France
La dixième journée de mobilisation interprofessionnelle contre la réforme des retraites

Toute l'actualité

Un départ du DG imminent …

Un départ du DG imminent …

FO, qui fait une analyse de la situation, juge qu’il ne peut pas en être autrement pour le bien de l’entreprise et celui de tou(te)s les salariés(e)s.

Pour permettre de retrouver une situation d’apaisement et envisager l’avenir dans les meilleures dispositions, c’est la seule solution raisonnable.

Il n’est pas l’homme de la situation pour redonner une impulsion positive. Trop de mauvaises décisions mal appréciées et jetant de l’huile sur le feu dans un contexte extrêmement éprouvant. 

Un entêtement comme un bras d’honneur à entériner des choix sur des recrutements pourtant dénoncés comme du piston flagrant et injuste, avec des conséquences qui seront néfastes pour l’organisation de l’entreprise et le moral des collaborateurs.

 Le ressort de la confiance qui permet de relancer la machine est totalement cassé. 

Comment pourrait-il incarner et redonner une dynamique managériale à l’entreprise ?

L’ensemble des salarié(e)s ont besoin d’un leader juste, bienveillant et humain portant un discours fédérateur qui réunit toutes les forces vives de l’entreprise pour les remotiver et donner du sens à leur travail.

Depuis quasiment un an maintenant, c’est tout le contraire qu’il a généré de par son comportement et ses actions.

Actuellement, il est trop préoccupé par sa situation personnel pour mettre son énergie au service de tout un collectif. 

Fragilisé, ne maîtrisant pas la plupart des sujets et très fébrile dans ses interventions, il se retrouve isolé, et même désavoué ouvertement. 

Quand on perd son sang-froid, qu’on s’offusque à la moindre contradiction, c’est qu’on est plus en capacité de diriger une entreprise de ce standing. 

À un moment où il aurait fallu être particulièrement à l’écoute, faire preuve d’esprit d’ouverture et de dialogue pour inverser la tendance, il s’est muré dans ses pseudos-certitudes, inflexible, refusant la main tendu des partenaires sociaux.

Très mal conseilé par ses collaborateurs les plus proches, l’un d’eux a déjà servi de fusible. Il n’a pas eu la clairvoyance de prendre les bonnes décisions aux bons moments et s’imposer comme un vrai chef d’entreprise.

Dépassé par les événements, il s’est contenté à minima de jouer son rôle de gestionnaire. En faisant des calculs d’apothicaire, il a occulté la dimension humaine et les dégâts consécutifs sur le personnel. 

Pour FO, il y a une donnée très importante, c’est l’envie de construire ensemble un projet d’avenir. Un point de non-retour a été atteint, qui est rédhibitoire.

Continuer, serait perdre un temps précieux, la fonction n’est pas à sa mesure car tout simplement, il n’en possède pas l’étoffe. 

FO toujours engagé, a le courage d’affirmer tout haut ce que tout le monde pense tout bas et assume sa prise de position. 

C’est à l’autorité organisatrice et aux hauts dirigeants du délégataire dont l’image est sérieusement ternie de réagir rapidement pour nous sortir de cette ornière et faire cesser la prise en otage de toute une entreprise suspendu au destin d’une seule personne.   

Un mauvais choix a été fait dès le départ, confirmé par les événements qui se sont enchaînés depuis un an, effritant sa crédibilité dans la fonction jusqu’à néant. Il est temps de corriger cette erreur de casting pour redonner l’espoir au personnel en des lendemains meilleurs. 

La nouvelle année qui arrive est l’opportunité de donner un nouveau départ et un nouvel élan après des fêtes qui auront permis à une grande partie du personnel de se régénérer. 

97 Rue de la Mertzau 68100 Mulhouse.

Tel: 06-50-59-19-66

Pourquoi adhérer à FO

Newsletter

Restez informé de nos dernières actualités, recevez toute l’info.

© Force Ouvrière SOLEA 2020 — tous droits réservés

Se connecter

Merci de nous faire un retour à propos de notre site