Retraites. 92 000 manifestants en France
La dixième journée de mobilisation interprofessionnelle contre la réforme des retraites

Toute l'actualité

Un communiqué surréealiste dans son contenu qui souleve des questions

Un communiqué surréealiste dans son contenu qui souleve des questions

Un premier fusible a sauté !

C’est une annonce par voie de communiqué signé de la main du plus haut dirigeant de l’entreprise qui est venu informer le personnel d’un départ inéluctable tellement la situation sociale était en constante dégradation.

Pour autant, cela ne règle pas les problèmes et le champ de ruine laissé derrière cette fuite dont le déserteur n’est pas le seul responsable. 

Des injustices toujours accrues.

De mauvaises décisions.

Une gestion managériale à vue sans objectif precis.

Un système disciplinaire extrêmement répressif à l’image de la personnalité de celui qui en détient le pouvoir.

Des promotions de complaisances en cours, confirmées et assumées par la direction.

Un personnel démotivé et exténué.

Des promesses non tenues à la pelle.

Exemple : la négociation des développements professionnels agents de maîtrise exploitation rangé dans un tiroir avec l’économie de l’enveloppe prévue.

Des Négociations Annuelles Obligatoires loupées.

Des accords toujours en attente désesperés d’être renouvelés ou/et négociés (accord sécurité, télétravail, qualité de vie au travail…).

Des erreurs pemanantes sur le traitement des fiches de paies .

Le traitement toujours aussi superficiel, stérile et imprécis des demandes et réclamations en CSE.

Un absentéisme en nette hausse. 

Des entretiens professionnels baclés par manque de moyens et de temps.

Des conditions de travail dégradées.

Ceci étant une liste non-exhaustive de tous les disfonctionnements. 

 Un communiqué surréaliste, il aurait presque fallu féliciter et décerner une médaille à une personne anti-sociale qui a fait tant de mal à notre entreprise et qui a marqué de son passage la période la plus sombre socialement des 50 dernières années. 

Le rédacteur de ce communiqué fait un déni de la situation réelle. Il n’est absolument pas crédible et oublie qu’il est associé à cet échec en étant le principal décideur et contributeur de ce désastre humain. Il ne pouvait évidemment pas le désavouer publiquement. Quoi qu’il aurait été normal avec un peu de dignité et un véritable sens des responsabilité qu’il accompagne ce départ. 

Ce communiqué n’explique pas les raisons de ce départ précipité, ni les conditions dans lesquelles il a été réalisé. 

FO ne manquera pas de vous éclairer de par son droit à l’information pour que toute la lumière soit faite.

 FO ne se contentera pas qu’un pansement soit mis sur une jambe de bois.

FO réclame des changements en profondeur avec une recomposition du staff dirigeant. Le remplacement des maillons faibles baratineurs par des dirigeants compétents qui ont une véritable fibre humaine en plus d’etre de bons gestionnaires. Les deux ne sont pas incompatibles au contraire, ils sont la clé de la réussite et du succès.
La dimension sociale doit être prise en compte avec un esprit de justice pour remotiver le personnel. 

Quand on a la responsabilité de 580 collaborateurs et un budget global de l’ordre de 50 millions euros, ne pas faire un effort dans une négociation pour abonder 15 000 euros dans le budget des œuvres sociales et culturelles avec des conséquences négative sur tous le personnel (cheques cadeaux chargés) , est révélateur de tout le reste et prouve que l’on n’est pas à sa place.

“La hauteur de l’orgueil se mesure à la profondeur du mépris.” André GIDE

97 Rue de la Mertzau 68100 Mulhouse.

Tel: 06-50-59-19-66

Pourquoi adhérer à FO

Newsletter

Restez informé de nos dernières actualités, recevez toute l’info.

© Force Ouvrière SOLEA 2020 — tous droits réservés

Se connecter

Merci de nous faire un retour à propos de notre site