Actualité

Situation de la voirie avenue de Colmar intervention FO suite partie 2

Situation de la voirie avenue de Colmar intervention FO suite partie 2

FO SOLEA a pu obtenir un entretien téléphonique avec l’ingénieur de la ville de Mulhouse responsable de la voirie et avoir des explications sur la philosophie, l’esprit et les objectifs pour lesquels sont aménagés ces nouvelles pistes cyclables qui fleurissent un peu partout dans Mulhouse.

 Cet entretien a été très intéressant et enrichissant pour mieux se comprendre. 

Depuis la crise du COVID-19 et la prise en compte du respect nécessaire des mesures de distanciations, l’organisation des transports urbains s’est compliquée et pour cause les mesures gouvernementales ont imposés aux opérateurs du transport un certain nombre de contraintes avec des mesures sanitaires pour respecter les distanciations et les gestes barrières. 

Ces adaptations ont eu pour conséquence de limiter la capacité de charge à bord des véhicules de transport en commun. L’idée est alors de proposer un choix de déplacement peu coûteux à vélo sur des voies sécurisées qui soit capable d’une part d’assurer aux citoyens la capacité de se protéger du risque de contamination au virus du COVID-19  et d’autre part de respecter l’environnement de la ville en évitant le report vers le tout voiture comme mode de déplacement alternatif avec les risques de saturation et de pollution.

 La volonté de la ville de Mulhouse n’est pas de mettre en concurrence les transports urbains et le vélo, mais bien de créer une complémentarité entre ces deux modes de déplacement qui sont écologiquement le meilleur moyen d’assurer une bonne qualité de l’air. Il s’agit d’un enjeu prioritaire de santé public pour l’avenir. Il est évident que pour faire évoluer les mentalités il s’agit d’un processus long mais qui présente des intérêts indéniables, celui économique car le coup d’utilisation et d’entretien d’un véhicule avec celui d’un vélo est sans commune mesure et surtout celui des biens faits sur la santé de pratiquer une activité sportive régulière à travers ses déplacements quotidien en vélo.

Pour l’ingénieur de la ville de Mulhouse, il ne s’agit pas de remettre en cause tous les moyens qui ont été placés pour développer le transport et pense qu’il faut même continuer à investir pour continuer à l’étendre et à le promouvoir. 

Pour ce qui concerne la mise en place de la piste cyclable avenue de Colmar, l’expérimentation est prévu dans un premier temps jusqu’au 12 août et au delà fin septembre avec d’éventuels réajustements en fonction des remontées du terrain. Le but de ce nouveau dispositif qui est d’inciter les automobilistes qui n’ont pas la nécessitent absolue d’emprunter cet axe, d’utiliser des voies de délestages type rocade par exemple qui les conduirons vers Bourtzwiller dans un sens et vers le secteur sud et Riedisheim dans l’autre sens et cela sans venir saturer le centre-ville. Ces effets ne pourront se mesurer qu’au bout d’un certain temps. L’intention dissuasive est claire pour les automobilistes de confort qui ne sont qu’en transite d’un bout à l’autre de la ville et les contraindre à utiliser des itinéraires bis. La finalité dans l’idéal sera de voir circuler en harmonie , transport urbain , vélos et véhicules propres à but indispensable dans notre centre ville avec une circulation fluide .

Ces explications sont recevables et les objectifs louables , FO SOLEA a signifié à l’ingénieur de la ville de Mulhouse que le manque de communication et d’explications auprès du grand public et des acteurs professionnels de la route est dommageable mais pas irrémédiable, qu’il n’est donc pas trop tard pour bien faire . FO SOLEA commence par s’en faire le relais à travers cet article auprès du personnel de l’entreprise pour une meilleure compréhension de la situation.

Sur le tronçon avenue de Colmar entre la sortie de l’avenue Robert Schumann et l’entrée de la rue Franklin, FO à fait la proposition d’un couloir mixte bus ,vélo et une voie de circulation uniquement pour les automobilistes en parallèle, en précisant que la configuration actuelle présentait de sérieux risques sécuritaires et accidentogènes. Cette proposition a retenu l’attention de l’ingénieur de la ville de Mulhouse qui en étudiera la faisabilité technique sachant que les voies se croisent et rendent la mise en application compliquée mais pas impossible avec certains aménagements.

FO SOLEA a pu lui exprimer toutes les contraintes liées à l’exploitation d’un réseau de transport urbain et l’importance d’une voirie de qualité favorable à la circulation des bus indispensable pour de bonnes conditions de travail et la préservation de la santé du personnel ainsi que le respect du matériel.

Pour cela, nous avons la possibilité de participer à la réflexion en effectuant des propositions et des commentaires sur le site https://mulhousecestvous.fr/. Toutes les remarques sont prises en compte et les plus pertinentes serviront à alimenter la réflexion et contribuer à améliorer les dispositifs mis à l’expérimentation.

Nous personnel de SOLEA nous sommes invités à faire nos remontées sur le site et exprimer nos doléances afin d’améliorer nos conditions de circulations de manière participative. Plus nous serons à le faire dans le respect et en bonne intelligence plus nous aurons de chance de contribuer grâce à notre expérience de terrain à être de véritables acteurs du mieux-vivre sur les routes de Mulhouse.