NAO 2021

LE REGARD DES SALARIÉS SUR LES NAO 2021 EST SANS APPEL.....

TAUX DE PARTICIPATION

252 salariés

ont répondu à notre questionnaire.

Près d'un salarié sur deux

Malgré la crise, la grande majorité des personnes sondées ( toutes non pas répondues à l’intégralité des questions) estime que la situation économique de l’entreprise est saine et désapprouve les décisions prises en terme de rémunération . Côté conditions de travail et Qualité de Vie au travail, le moral est en berne. Là aussi, ils estiment majoritairement que des efforts réels doivent être fait sans chercher perpétuellement à repousser les échéances . 

En ce temps de crise, la pilule a du mal à passer !

0
%

d’entre vous, réfutent cette décision à ne pas consentir une augmentation de la valeur du point.

Après une revalorisation du Smic de 0,99% et une inflation en hausse , autant d’arguments avancés par FO qui semblent avoir fait mouche dans l’esprit des salariés .

Par ailleurs, le personnel porte un regard sévère sur l’argumentaire de la direction pour ne pas octroyer d’augmentation sur les salaires.

94,7% des personnes interrogées estiment ainsi que 
« la petite musique de la modération salariale sur fond de crise est injustifiée »

FO est diamétralement opposée à l’analyse  faite par la direction.Elle pense qu’au contraire que les employeurs qui considèrent sérieusement les besoins individuels de leurs employés et qui feront preuve d’empathie et de leadership humain produiront des résultats à la hauteur de leur ambition.

A la question, de la légitimité d’attribuer une prime Macron 2021. L’opinion est quasi unanime, vous êtes 98,8 %  à PLÉBISCITER la direction pour l’accorder.

FO, considère que son attribution doit valoriser tous les efforts consentis face à une crise sans précédent qui perdure mais ne doit en aucun cas se substituer à des augmentations de rémunération pérennes.

Vous êtes 94,6 % à penser qu’il faut une véritable politique d’augmentation des salaires. Vous êtes unanimes à ce que certaines primes basculent durablement dans le salaire de base. Une façon pour vous,de garantir durablement la pérennisation de votre rémunération

Ils sont 94,7 % parmi les sondés en cette période inédite à juger indécent la division du salariat. Un sentiment d’injustice sociale qui a du mal à passer auprès de l’ensemble du personnel.

FO tire sa force de la solidarité et de l’esprit collectif pour progresser ensemble à travers une véritable justice sociale.

Une large majorité se dégage , 91,8 % désapprouvent le dégrèvement qui est opéré sur leurs primes en cas de jours d’absences. Le système cumulatif basé sur l’absentéisme est mal accepté

Malgré un climat anxiogène, 67,5 %  restent plutôt optimistes et n’expriment pas d’avis négatif à l’encontre de leur encadrement. Ils pensent au contraire pour 54,5 %  d’entre eux  que le relationnel est source d’amélioration.

Le personnel fait visiblement la différence entre l’encadrement de proximité, les responsables d’unités et certains cadres dirigeants.

Vous êtes 69,6 % des participants à déplorer des conditions de travail insuffisantes. Le baromètre n’est pas au beau fixe, vous attendez des améliorations .

Toutefois, il serait prématuré de notre part de vouloir en tirer des conclusions hâtives et non significatives sans avoir à notre disposition un complément  d’enquête.FO en a conscience, il s’agit là d’un sujet qui mérite une réflexion approfondie, au travers d’un questionnaire plus détaillé.

Finalement, la qualité de vie au travail ce n’est ni le bonheur, ni même le plaisir. Mais tout simplement être bien dans son travail !

Vous êtes

0
%

A estimer insuffisant le traitement de la qualité de vie au travail. Un  sujet loin d’être illusoire aux yeux des salariés de SOLEA…. Faudrait-il encore qu’un tel sujet soit évoqué et pris en considération par nos dirigeants !

Les salariés globalement prêt à se mobiliser.

 93,5 % des personnes interrogées soutiennent et sont favorables à une mobilisation si c’est la seule alternative pour parvenir à se faire entendre.

FO a permis à travers ce sondage EXCLUSIF et PARTICIPATIF de recueillir le ressenti du personnel.

Çà reste essentiel pour nous et ça doit rester notre principale préoccupation

Que doit-on en retenir ?

Ce sondage a fait ressortir l’existence d’un  sentiment profond d’incompréhension des salariés à propos de la politique salariale envisagée sur l’exercice 2021. Majoritairement, le personnel rejette le manque de RECONNAISSANCE salariale. Ils estiment également pour une très large majorité attendre ,des conditions de travail meilleures et l’intégration du sujet sur la Qualité de Vie au Travail . L’exaspération gagne du terrain, 93.5 % se disent prêt à s’unir pour mener des actions conjointes si c’est la seule alternative pour qu’ils fassent entendre leur voix. FO  agira en conséquence avec détermination si il le faut en ayant recours à un rapport de forces face une direction, sourde aux préoccupations légitimes exprimées par le personnel.

97 Rue de la Mertzau 68100 Mulhouse.

Tel: 06-50-59-19-66

Pourquoi adhérer à FO

Newsletter

Restez informé de nos dernières actualités, recevez toute l’info.

© Force Ouvrière SOLEA 2020 — tous droits réservés

Se connecter

Merci de nous faire un retour à propos de notre site