Actualité

Prime COVID 19

Prime exceptionnelle COVID 19

Depuis quelques semaines, la grogne gagne progressivement les réseaux de transports urbains pour tenter de décrocher la “prime COVID 19”.

SOLEA ne saurait faire exception à la règle. Nous n’excluons pas de mener à notre tour une action si aucun geste n’était fait prochainement !

Quoi de plus légitime que de demander une reconnaissance financière pour l’effort de l’ensemble des personnels mobilisés depuis l’épidémie du coronavirus. Nous aussi, nous étions en première ligne pour assurer la continuité du service public ….! Alors pourquoi serait-elle réservée qu’à une catégorie de la population ?

Pour FO , il n’y a aucun doute , la réponse est sans conteste Oui, elle doit être octroyée !

Elle serait une juste reconnaissance aux efforts consentis et aux risques pris.

Alors monsieur le directeur et messieurs de M2A, serait-ce trop vous demander de faire ce geste en signe de reconnaissance pour l’engagement de vos agents !!!

Grogne de nos camarades d’Amiens (voir article ci-dessous). Eux sont passés à l’acte et ont décidé d’engager un rapport de force en signe de contestation et interpeller direction et élus de la métropole.

Le courrier picard”

Amiens : menaces de grève illimitée chez Ametis dès le 22 juin

« Nous avons répondu présent pendant le confinement, nous avons transporté les clients, il y a eu des soupçons de Covid-19 chez certains salariés. La mairie a distribué des primes à ses services, je ne vois pas pourquoi notre entreprise ne distribuerait pas de prime à ses salariés ». Depuis quelques jours, ce message du syndicat FO Ametis tourne en boucle sur les réseaux sociaux. Le syndicat majoritaire ainsi que SUD entament un bras de fer avec la direction de la société de transports en commun et menacent de déclencher une grève illimitée à compter du 22 juin s’ils n’obtiennent pas gain de cause. C’est-à-dire obtenir une prime Covid.

Contactée ce samedi 13 juin, la direction d’Ametis a confirmé que des discussions étaient en cours. « On a suivi ce qui se disait, mais nous n’avons aucun commentaire à faire pour l’instant  », nous a-t-on simplement répondu.

Une réunion de négociation prévue en début de semaine

De son côté, le secrétaire du comité d’entreprise, Mohamed Kadouri (FO) précise qu’une alarme sociale a été déposée pour le 22 juin afin qu’une prime Covid soit versée aux salariés qui ont travaillé durant la période de confinement. « Des salariés ont continué d’assurer leur travail pendant cette période compliquée, ils ont fait des efforts pour maintenir le service public. Il est normal qu’ils soient récompensés  ». Le représentant syndical explique que la direction a fait une proposition et qu’une nouvelle réunion doit se tenir en début de semaine. « On verra à ce moment-là si on lève ou pas le préavis de grève  ».

Joint également sur ce sujet, Pascal Rifflart, vice-président d’Amiens Métropole chargé des transports, a simplement précisé que « les salariés sont employés par Ametis, et s’il y a un problème, ça doit se régler entre la direction et les organisations syndicales. D’ailleurs Amiens Métropole n’a pas à assister à leurs réunions internes ». Un élu, qui reste cependant confiant quant aux négociations en cours, ne croit pas vraiment en un mouvement de grève. Lâchant au passage  : « Sur toute la durée de notre mandat, il n’y a eu aucun mouvement social chez Ametis, on ne peut pas en dire autant de nos prédécesseurs  ».