Retraites. 92 000 manifestants en France
La dixième journée de mobilisation interprofessionnelle contre la réforme des retraites
Le Mans.
Les salariés de la Setram expliquent les raisons de la grève au public
Grand Avignon
Les syndicats promettent un mois de "décembre noir" dans les transports en commun
Montpellier
Une "grève historique" des salariés de la TaM

Toute l'actualité

L’intersydicale, la cgt et FO se prépare! En attendant que fait le syndicat majoritaire ?

L’intersyndicale, la cgt et FO se prépare ! En attendant, que fait le syndicat majoritaire ?

Chercher l’erreur il manque le nom d’une organisation syndicale !!!

Des consultations entre la cgt et FO vont avoir lieu cette semaine pour préparer et organiser des journées d’actions durant le mois de septembre pour une rentrée sociale qui s’annonce explosive dans le secteur du transport urbain. Tous les réseaux se préparent, les préavis ont été déposés. Mulhouse ne manquera pas à l’appel.  

Une forte mobilisation des salariés va être nécessaire dès la rentrée pour imposer à la direction une négociation sur une prise en compte de la conjoncture actuelle avec des mesures d’urgences immédiates .

Il est évident que le calendrier que veut mettre en place la direction en avançant l’ouverture des Négociations Anuelles Obligatoires 2023 dès le mois d’octobre 2022 , avec un calendrier qu’elle a fixé elle-même pour une conclusion mi-décembre, serait de toute façon effective que pour le début de l’année 2023 en cas d’accord, enterrant de facto 2022. 

Cela ne tient qu’à nous tous d’empêcher la direction de nous la faire à l’envers deux fois de suite . Nous avons mesuré les résultats et les conséquences de cette stratégie déloyale. En 2021 cela a permis à la direction de faire passer la pilule du gèle des salaires et pour 2022 cela leur permettra de ne pas effectuer le rattrapage de la perte de pouvoir d’achat en 2022 .

Deux années consécutives , trop c’est trop.

Le syndicat majoritaire n’a pas retenu la leçon de l’année dernière puisque dans son silence , il laisse supposer qu’il va une nouvelle fois accompagner et aider la direction dans ses projets d’austerité salariale.

La place d’un vrai syndicat dans une situation critique telle que celle que nous vivons est de s’engager dans l’intersyndicale pour des actions musclées afin de faire plier la direction et l’empêcher d’écraser le personnel socialement et économiquement mais certainement pas d’être aux cotés de la direction, bien docile en espérant obtenir quelques miettes et des passe-droits.

Où sont passés les révolutionnaires qui voulaient la tête des dirigeants, qui étaient tellement virulents, qui déposaient des préavis de grève. 

On ne les reconnais plus, tellement ils sont devenus doux comme des petits agneaux. 

La situation est devenue tellement grave que le syndicat majoritaire ne peut plus continuer dans sa stratégie qui consiste à avoir des visées électoralistes, faire du clientélisme et se promouvoir par opportunisme au cas par cas.

La maison s’écroule et le syndicat majoritaire continue à faire ses petites affaires avec la direction au détriment de tout le personnel. 

Nous le voyons bien maintenant à quoi cela conduit de se comporter en syndicat d’accompagnement qui va même jusqu’à faire de la publicité pour la direction sur son blog .

Avec l’appui du syndicat majoritaire, la direction se sent toute puissante pour procéder à une casse sociale sans précédant, à ne pas respecter le droit des salariés et à ne pas répondre aux revendications légitimes du personnel .

Le syndicat majoritaire doit arrêter de valider avec ses principaux VRP dans le secret des bureaux, les licenciements ciblés de salariés qui ne sont pas de leur obédience .

Qui passe son temps à se jutifier auprès de tout le monde, s’accuse ! 

Il doit arrêter de cautionner et promouvoir les inégalités de traitements entre les salariés qui conduisent aux injustices. Tout ça pour leurs propres intérêts et ceux de leur caste.

Il doit arrêter de signer tous les accords sans discernement en particulier ceux qui conduisent à la régression sociale.

Il ne doit pas projeter de jouer les casseurs de grève avec ses principaux VRP comme cela a été le cas l’année dernière. 

Nous sommes face à deux choix.

 Le premier: le juste combat pour défendre l’intérêt collectif de tous les salariés en toute indépendance.

 Le deuxième: la soumission et la compromission. 

L’intersyndicale qui s’est constituée a fait clairement le premier choix. Elle appelle le syndicat majoritaire à les rejoindre et à changer sa ligne de conduite néfaste pour tous les salariés.

Le syndicat majoritaire ne peut plus se cacher, manipuler et tromper le personnel , tout le monde a compris de manière flagrante ce qui se passe.

En pensant préparer les prochaines élections avec cette stratégie, c’est une sanction sans appel qui attend le syndicat majoritaire dans les urnes !

Sans dites au passage la direction serait trop heureuse de conserver au-delà de 2023 ces pseudos syndicalistes comme leurs partenaires.

Il ne tiendra qu’à vous à ce moment-là, d’élire de véritables interlocuteurs syndicaux engagés .

 Pour le moment, il n’est pas question de sacrifier l’avenir des salariés de l’entreprise au profit de calculs hypothétiques qui leur permettra de conserver leur confort personnel et de continuer leurs combines plus que suspectes.

C’est maintenant qu’il faut agir comme un syndicat digne de ce nom, demain il sera trop tard !

Une réflexion au sujet de « L’intersydicale, la cgt et FO se prépare! En attendant que fait le syndicat majoritaire ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

97 Rue de la Mertzau 68100 Mulhouse.

Tel: 06-50-59-19-66

Pourquoi adhérer à FO

Newsletter

Restez informé de nos dernières actualités, recevez toute l’info.

© Force Ouvrière SOLEA 2020 — tous droits réservés

Se connecter

Merci de nous faire un retour à propos de notre site