Actualité

Le port du masque

Le port du masque n’est pas obligatoire en toute circonstance !

Depuis le début de la crise du COVID-19 au moment le plus critique la direction a laissé son personnel sans masque effectuer ses tâches quotidiennes . Cela n’a pas semblé être un cas de conscience pour elle voulant maintenir à tout prix l’exploitation au mépris des risques encourus.

Aujourd’hui, sous prétexte d’un changement de doctrine du gouvernement, qui navigue en quelque sorte à vue actuellement, par excès d’autoritarisme, la direction veut imposer le port du masque obligatoire en toute circonstance et sans discernement. Passant d’un extrême à l’autre.

Pour FO, la situation est beaucoup plus nuancée que la direction veut l’imposer. Un décret devrait très prochainement voir pour abonder dans notre sens.

FO est dans la réflexion et l’anticipation quand la direction est dans la réaction, prisonnière de ses décisions pris à la hâte et d’investissement hasardeux qui ont un coût pour l’entreprise. 

Lorsque vous êtes seul dans un lit, on ne vous demande pas de mettre un préservatif.

Pour un conducteur, il est difficile de garder un masque huit heures consécutifs. La plupart étaient demandeurs au départ. Aujourd’hui, celui-ci présente des inconvénients pour boire, manger, pour respirer, lors d’une pause cigarette, le masque est inconfortable et gêne pendant la conduite. Le masque n’a aucune raison d’être obligatoire pour les conducteurs bus, tramway et Tram-Train, leur véhicule dans les dispositifs actuel permet l’isolement complet du conducteur et la distanciation sociale est respectée. Voilà pourquoi le masque inutile.

Le masque n’a aucune raison d’être obligatoire pour les conducteurs bus, tramway et Tram-Train, leur véhicule dans les dispositifs actuel permet l’isolement complet du conducteur et la distanciation sociale est respectée. Voilà pourquoi le masque inutile.

Dans les autres services de l’entreprise le même bon sens doit être appliqué.

Alors messieurs nos chères têtes pensantes mettez votre petit orgueil de côté, il n’y a que les imbéciles qui ne change pas d’avis. Ne nous obligez pas à engager un rapport de force d’autant plus que depuis le début de cette crise vous n’avez pas été exempt de reproches, d’erreurs et d’approximations, faut, il vous rafraîchir la mémoire. Les salariés de soléa subissent, mais ne sont pas des moutons, alors respectez les !!!

Grenoble qui est actuellement un des réseaux de référence dans la gestion de cette crise sanitaire COVID-19 applique ce principe du non port obligatoire pour les conducteurs et certains services (bureau) de l’entreprise où la distanciation sociale est respectée . Le port du masque est obligatoire dans tous les lieux communs . Faut il rappeler que le syndicat ultra majoritaire avec 82% de représentativité  à Grenoble est le syndicat FO , Ceci explique cela. 

Rappel : Ne prenez aucun risque et si vous pensez que votre poste de travail n’est pas adapté à votre sécurité, n’hésitez pas à vous retirer en invoquant le DROIT DE RETRAIT.

un droit de retrait. De quoi s’agit-il ? D’un droit individuel pour tout travailleur à quitter son poste en cas de “danger grave et imminent”. Le travailleur est protégé et ne peut pas être licencié. Le coronavirus crée un contexte qui permet, selon certaines spécialistes du droit du travail, d’utiliser cette option.