Actualité

La situation reste inchangée !

La situation reste inchangée !

À la demande de la direction , ce mercredi à 16:00, FO s’est entretenue avec elle pour parler du préavis de grève en cours. En final, aucune avancée sur la base de nos revendications n’est ressortie de cette échange si ce n’est de nous avoir fait perdre plus deux heures de notre temps. Ce n’était pas faute pour FO d’être venue avec des propositions qui n’ont pas été prises en considération et n’ont même pas permis d’engager une négociation sérieuse.

La direction a fait beaucoup de BLABLABLA, tout ça pour tenter de nous convaincre que le préavis de grève est injustifiée, infondée et nous faire retirer l’urne de grève .

En vérité la direction n’avait aucune intention de négocier quoi que ce soit , elle voulait uniquement prendre la température.

FO reste campée sur sa position de fixer la forme avant de parler du fond , les interlocuteurs qui doivent se retrouver autour de la table des discussions doivent être les seules organisations syndicales représentatives du second collège . En conviant toutes les OS autour de ce projet , la direction met en quelque sorte “la charrue avant les bœufs”.

FO reste confortée dans sa conviction que ce préavis de grève légitime doit se poursuivre et se renforcer. Une action collective d’envergure avec à la clé une forte mobilisation doit s’organiser pour tenter de débloquer la situation.

La qualité du dialogue social sur une échelle de 1 à 10, se situe au niveau 1, ce qui signifie d’une qualité exécrable. 

Concernant les primes attribuées au premier collège et non répercutées au personnel du second collège, seul une action en justice fera obtenir gains de cause aux salariés de cette catégorie, là aussi la direction obtuse comme sur la plupart des sujets fait le choix de la confrontation plutôt que celui du compromis. Le caractère discriminatoire est évident , cette inégalité de traitement confirmer par le tribunal obligera à la direction d’appliquer l’effet rétroactif ce qui lui coûtera beaucoup plus.

“Ne vaut-il pas mieux un bon arrangement qu’un mauvais procès”

FO n’en néglige pas moins de se pencher également sur les conditions de travail , car la aussi il y a matière à discuter