Retraites. 92 000 manifestants en France
La dixième journée de mobilisation interprofessionnelle contre la réforme des retraites

Toute l'actualité

La direction mise sur un pourrissement

La direction mise sur un pourrissement

 

La direction déploie plus d’énergie à contre carré le mouvement qu’à réfléchir à une véritable sortie de crise.

Nous le savions, nous nous étions préparés ! La direction a eu suffisamment de temps pour faire en sorte qu’elle ne se produise pas. Depuis juin dernier nous lui avions fait savoir que nous nous satisferions pas d’un gel des salaires. L’enlisement dans lequel nous sommes aujourd’hui et dans lequel les usagers se retrouvent pris en otage est pour grande partie de la responsabilité de la direction. A noter que ce n’est pas faute d’avoir alerter les responsables de la partie transports de l’agglomération le 28 Juin 2021.

Nous n'avons pris personne à contre pied ....

Cette situation était prévisible mais on n'a pas été pris au sérieux !

Chers collègues, il est grand temps d’ouvrir les yeux et d’agir tous ensemble. Voilà comment on respecte notre droit fondamental reconnu par la Constitution !

Les chiffres pour les journées de mobilisation de ces 2 prochains jours Lundi & Mardi, la situation reste quasi inchangée, 70 services environ seront perturbés

Quel procédé utilise-t-elle ?

1.Le recours à la méthode dite "des briseurs de grève."

Les personnes qui se retrouveront dans cet extrait, auront vite fait de comprendre pourquoi, ils s’apparentent aujourd’hui à des jaunes.Les ordres de la direction c’est d’aller rouler sur des services tramways et jouer les pompiers de services. Que la direction commence par reconnaître leur droit à cette prime tramway mensuelle et d’autres primes non rétribuées.

Or, aujourd’hui la direction s’y refuse. N’est ce pas les initiateurs de ce mouvement social qui ont porté ce point en justice à des fins de vous l’octroyer. 

C’est tout de même paradoxal d’aller soutenir ceux qui vous désavouent et vous utilisent plutôt que ceux qui défendent vos droits. 

Mais comme dit le viel adage, il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’idées. Il n’est pas encore trop tard pour nous rejoindre et faire pencher la balance de votre coté. A moins que vous pensiez que nous sommes dans le faux !

  Ne voyez pas en nous une volonté délibéree de vous stigmatiser, mais le constat est là ! Nous recherchons simplement à vous pousser à la réflexion. La direction vous instrumentalise dans l’unique  but d’arriver à ses fins. Une fois le conflit terminé,dites vous que vous n’aurez pas plus de considération et de reconnaissance qu’avant. N’oubliez pas, que le personnel aujourd’hui gréviste que vous remplacez, sont des agents qui se battent pour le collectif. Qu’en cas, de réussite,vous bénéficierez des mêmes avantages qu’eux !

 N’oubliez pas d’où vous venez , soyez solidaire de vos collègues! Vous aurez en retour une vrai considération de la base. 

Entre rouler sous la contrainte et se porter gréviste, faire acte de solidarité, ce n’est certainement pas faire preuve d’irresponsabilité. 

2.La méconnaissance des droits des salariés grévistes.

 Vous êtes gréviste, sachez que vous avez des droits, la direction les détourne faute que vous les connaissiez.

Ce qu’ils font est totalement illégal.

Qu’il y a-t-il d’illégal dans l’agissement de la direction

Pour rappel : Tout salarié gréviste a son contrat de travail suspendu de plein droit pour toute la durée de cessation de son travail.

Or, nous avons constaté lors des premiers jours du mouvement que plusieurs agents grévistes n’étaient pas totalement libérés de toutes contraintes de leur travail. Pendant toute la durée du débrayage, l’agent gréviste n’a plus à rouler un véhicule de la sociète et à répondre aux diverses sollicitations de sa hiérarchie.

Le relevé en ligne au moment du début de l’heure du débrayage, c’est interdit.

On vous demande de vous rendre à un autre point avant la fin du débrayage, c’est interdit. 

Cela s’assimile à une mise en danger du personnel

En cas d’accident du travail (AT), tout gréviste contraint à se déplacer pendant toute la durée du débrayage afin d’assurer une relève où se remettre à l’heure par anticipation avant la fin du débrayage n’est légalement plus couvert et est en droit de se retourner contre l’employeur. N’oubliez pas également, que vous êtes suspendu pendant toute cette période, donc non réénumérés. Quand vous répondez à leur demande, vous le faites à titre gratuit….

Un courrier a été envoyé à la direction pour lui rappeler ce principe.

3.L’intimidation , la dissuasion 

Communiquer la liste des grévistes est interdite pourtant c’est fait pas la direction. 

L’inspecteur du travail a été saisi pour intervention afin de  mettre un terme à toutes ces pratiques illégales . 

Nous n’excluons pas des actions en justice pour demander réparation et faire condamner l’entreprise pour entrave au droit de grève. 

“La grève c’est un droit démocratique, au même titre que le droit de vote.

“La grève, c’est l’arme des travailleurs”.

“La grève montre la détermination des travailleurs, permet de satisfaire les revendications”.

“La grève fonde un rapport de force indispensable quand les revendications légitimes des travailleurs ne sont plus entendues”

97 Rue de la Mertzau 68100 Mulhouse.

Tel: 06-50-59-19-66

Pourquoi adhérer à FO

Newsletter

Restez informé de nos dernières actualités, recevez toute l’info.

© Force Ouvrière SOLEA 2020 — tous droits réservés

Se connecter

Merci de nous faire un retour à propos de notre site