Actualité

Prime Macron vs gratification

Les employeurs n’ont pas toujours joué le jeu de la “prime Macron”

Ce devait être un coup de pouce au pouvoir d’achat des salariés. En pratique, la “prime Macron”, née de la crise des Gilets jaunes, a parfois été versée à la place, et non en plus, d’autres gratifications. L’Insee constate en effet que “bien qu’ils y soient plus élevés, les salaires (hors prime exceptionnelle) ont plus faiblement progressé […] dans les établissements ayant versé la prime que dans les autres” au premier trimestre 2019 par rapport à l’année précédente. Un “effet d’aubaine” estimé entre 15 et 40 %. Au total, en 2019, cette mesure défiscalisée et désocialisée, reconduite pendant la crise du coronavirus, a été utilisée par plus de 400 000 employeurs pour près de 2,2 milliards d’euros attribués à 4,8 millions de personnes. Dans les entreprises de moins de 50 salariés, plus de 80 % du personnel éligible en a été bénéficiaire.

Source : Le journal des entreprises

Publication le 03 juillet 2020