Actualité

FO demande l’arret immédiat de cette politique de répression inhumaine.

FO demande l’arret immédiat de cette politique de répression inhumaine.

Par les temps qui court, une brutale politique de répression est mené par la direction de SOLEA faisant abstraction du contexte extrêmement difficile pour les salariés de SOLEA qui viennent effectuer leur travail en première ligne, exposés aux risques de contamination.

Une personne imbue de sa personne s’est avancé fièrement en assument être l’ordonnateur du flicage du personnel sur le réseau pour le non-port du masque au volant, cela concerne le personnel le plus exposé en l’occurrence les conducteurs bus, tramway et tram-train.  

Cette personne, qui ne doute de rien, a affirmé fièrement que des entretiens préalables à sanction seraient engagés pour les récidivistes. 

FO considère cette attitude et ces directives comme une faute professionnelle grave, une décision irresponsable dont son initiateur n’a pas mesuré les conséquences psychologiques désastreuses sur le personnel de SOLEA mise à rude épreuve. 

Il ignore certainement la loi et le décret qui permet aux conducteurs protéger par une paroi de ne pas le porter obligatoirement.

Certains, oublie d’où ils viennent. Arrivé dans l’entreprise en 1999 pour effectuer des taches comme l’entretien des toilettes du réseau, puis dans son long parcours carriériste utilisant le syndicalisme comme tremplin à sa soif d’ambition. 

Il a atteint aujourd’hui le sommet de la pyramide et se permet dans un contexte anxiogène, d’imposer à ses pauvres subordonnés à qui il n’a fait que des promesses sans jamais rien leur apporter de concret d’exécuter la basse besogne et les rendre impopulaires. 

Où sont passés les investissements des formations de managements si c’est pour les réduire à faire ce sale boulot.

Heureusement, ce pitoyable personnage sans courage a été désavoué lors du dernier CSE par le directeur général lui-même, sous la pression des élus du personnel. 

Indigne de sa fonction nous lui demandons de se recentrer sur son travail et de consacrer uniquement son temps à s’occuper du personnel de son service qui est le plus important de l’entreprise avec bienveillance et indulgence.

Par ces temps très difficile, ils en ont énormément besoin. 

Le taux de dépression est en train d’augmenter de manière vertigineuse dans la population générale, il est passé de 10% fin septembre à 21% début novembre. Il a doublé en six semaines