Actualité

Covid 19 : Fermeture d’école,les parents pourront bénéficier du chômage partiel

Coronavirus : les parents pourront bénéficier du chômage partiel en cas de fermeture d’école

Cette indemnisation sera attribuée à un parent par foyer, en cas d’incapacité de télétravail des deux parents et sur présentation d’un justificatif.

Dans un communiqué, le Ministère de la Santé a annoncé que «les mesures d’indemnisation dérogatoires en vigueur avant l’été seront donc réactivées pour que les parents concernés puissent bénéficier d’un niveau de rémunération garanti».

Sont concernés, les parents qui font face à la fermeture de la crèche, école ou du collège de leur enfant mais également si ce dernier est identifié par l’Assurance Maladie comme étant cas-contact de personnes infectées. «Les parents qui sont dans l’impossibilité de télétravailler pourront bénéficier d’un revenu de remplacement dès le premier jour de leur arrêt de travail, et au plus tard jusqu’à la fin de la période d’isolement». Cette dernière est pour l’instant de 14 jours mais pourrait être réduite à 7 jours par le Conseil de défense, vendredi. «Cette indemnisation pourra bénéficier à un parent par foyer, en cas d’incapacité de télétravail des deux parents et sur présentation d’un justificatif attestant soit de la fermeture de la classe, soit de la situation de cas-contact de l’enfant», est-il expliqué.

Dans le détail, les salariés du secteur privé seront placés en situation d’activité partielle, les travailleurs indépendants et les contractuels de droit public bénéficieront d’indemnités journalières après avoir déposé leur déclaration sur la plateforme : declare.ameli.fr et les fonctionnaires seront placés en autorisation spéciale d’absence (ASA), précise encore le communiqué qui ajoute que «les dispositifs d’indemnisation permettent de couvrir tous les arrêts concernés à partir du 1er septembre 2020».

Un dispositif à l’étude depuis début septembre

Jusqu’alors, les parents confrontés à cette situation devaient poser des congés payés ou RTT quand ils ne pouvaient pas télétravailler. Mais dès le début du mois de septembre, le gouvernement avait assuré travailler à un nouveau dispositif d’accompagnement, comme l’avait déclaré le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal sur France Info : «Si jamais une décision lourde de fermer une classe ou de fermer une école est prise, évidemment qu’on proposera des solutions aux parents». Le ministère du Travail avait, par ailleurs, confirmé au Figaro qu’«un dispositif d’accompagnement» pour ces parents «sera bien mis en œuvre», «dans les mêmes conditions qu’au moment du déconfinement».

Pendant le confinement, les parents devant s’occuper de leurs enfants de moins de 16 ans pour cause de fermeture de l’établissement scolaire bénéficiaient d’un arrêt de travail indemnisé à hauteur de 90% du salaire brut. Un taux qui avait chuté à 70% à partir du 1er mai, date à laquelle le dispositif avait basculé dans le mécanisme de chômage partiel.