Actualité

Attention à une deuxième vague plus puissante

Attention à une deuxième vague plus puissante

Christian Drosten Conseiller du gouvernement allemand, connu du grand public via une émission de radio hebdomadaire, Christian Drosten est un virologue allemand reconnu. Face aux premières mesures de déconfinement, il met en garde contre une deuxième vague d’épidémie « plus puissante et incontrôlable ».

En Allemagne, Christian Drosten, 48 ans est un peu le virologue star. Le directeur du département de virologie de l’hôpital universitaire de la Charité, à Berlin, est le virologue en qui les Allemands ont le plus confiance, selon un sondage effectué par le tabloïd allemand Bild , rapporte Libération.

S’il est aussi respecté, c’est aussi parce qu’il est le premier, avec ses équipes, à mettre au point dès la mi-janvier le premier test de dépistage du Covid-19. En avril 2003, à seulement 31 ans, il était déjà à l’origine, avec Stephan Günter, un autre chercheur allemand, du test de diagnostic du SRAS, ce qui fait de lui un véritable spécialiste du coronavirus, rapporte France Inter.

Alors que l’Europe entame, petit à petit un déconfinement progressif, le virologue a pris la parole dans les colonnes du journal néerlandophone Het Laatse Niews (HLN), pour mettre en garde contre une deuxième vague du virus qui pourrait être encore plus violente que la première.

Après avoir été regardé en exemple face à sa gestion de crise, l’Allemagne est le premier pays européen à avoir lancé son déconfinement progressif, à partir du 20 avril. Certains États fédéraux ont allégé les mesures de confinement en autorisant, par exemple, la réouverture de magasins de moins de 800 m². D’autres États et politiciens avaient appelé à un déconfinement plus rapide, une hypothèse qui n’est pas du goût d’Angela Merkel, souligne La Voix du Nord.

Attention au taux de reproduction du virus

Depuis le début de ce déconfinement, le pays constate un rebond du nombre de cas, laissant craindre une deuxième vague. Le virologue Christian Drosten pense que ce déconfinement anticipé est une erreur : « Je regrette ce qu’il se passe depuis quelques jours. Nous sommes sur le point de perdre complètement notre avance sur la maladie », estime le scientifique dans l’interview. « Nous sommes l’un des rares pays au monde où le nombre d’infections diminue ».

Ce que craint le virologue, c’est l’augmentation du taux de reproduction du virus. Actuellement, en Allemagne, une personne infectée contamine 0,9 personne en moyenne. Mais même sous la barre de 1, le virus continue de se propager, précise HLN . Et si les efforts sont relâchés trop rapidement, il prédit une deuxième vague de contamination, plus puissante et plus difficile à contenir que la première, puisqu’elle démarrerait partout en même temps, rapporte le quotidien belge. « Nous nous retrouverons dans des situations où des camions-citernes remplis de désinfectant circuleront dans les rues, car ce sera les seules mesures, désespérées, pour combattre le virus », selon Christian Drosten.

L’exemple de la grippe espagnole

Pour illustrer ses propos, le virologue s’inspire de la grippe espagnole, qui a touché le monde en 1918. Il explique qu’elle est d’abord apparue au printemps et s’est propagée de manière inégale. Grâce à des mesures de couvre-feux et aux effets de l’été, elle a disparu pendant quelques temps, avant de revenir encore plus puissante à l’automne. D’après Christian Drosten, sur les 50 millions de morts causés par la maladie, la plupart sont survenues durant la deuxième vague.

Référence : https://www.aisnenouvelle.fr/id82878/article/2020-04-27/attention-une-deuxieme-vague-plus-puissante-avertit-le-virologue-allemand