Actualité

Alerte projet de sous traitance

Alerte projet de sous traitance des lignes 8, 10 et 12 !

Lors de la dernière réunion CSE du 9 avril 2020 suite à une question portée à l’ordre du jour par notre organisation syndicale FO , concernant les intentions de la direction de sous-traiter des lignes de bus. Nous avons appris avec stupéfaction le projet de sous-traiter les lignes 8, 10 et 12 durant la période d’été et au-delà.


Il aura fallu interroger officiellement la direction à travers une question posée au CSE pour découvrir les intentions cachées de nos dirigeants dans une période confuse où les esprits sont détournés et préoccupés par des considérations de survies. Cela en dit long sur les perspectives d’avenir ?  

Pour rappel lors du renouvellement du contrat de délégation de service public DSP en janvier 2019, nous avons subit une réduction de la contribution forfaitaire de 2 millions par an pendant la durée du contrat de 6 ans. Pour ce faire une réduction de l’offre kilométrique produite par Soléa avec pour conséquence une baisse drastique des effectifs. Un niveau de sous-traitance en hausse avec un coût de production au kilomètre largement moins coûteux.

Lorsque FO interroge le directeur sur les motifs du projet de sous-traitance de ces lignes 8, 10 et 12, la réponse est de pouvoir permettre aux salariés plus nombreux de partir en vacances. Lorsqu’on analyse la situation d’un point de vue économique et dans le contexte actuel COVID-19, nous ne pouvons être que dubitatif par rapport à cette réponse.

Dites nous plutôt Monsieur le Directeur quel est l’économie que vous allez pouvoir réalisé en sous-traitant ces lignes pendant la période estivale (et plus si affinité)? Ne prenez pas nos vessies pour des lanternes !


FO s’oppose farouchement à ce projet de sous-traitance additionnelle au contrat de DSP et prévient la direction que malgré la crise sanitaire actuelle, FO se battra avec toute son énergie pour défendre les salariés sur leurs conditions de sécurité et de santé au travail, mais également pour défendre leurs intérêts, la préservation de leurs acquis sociaux et le maintient de l’emploi.