Retraites. 92 000 manifestants en France
La dixième journée de mobilisation interprofessionnelle contre la réforme des retraites
Le Mans.
Les salariés de la Setram expliquent les raisons de la grève au public
Grand Avignon
Les syndicats promettent un mois de "décembre noir" dans les transports en commun
Montpellier
Une "grève historique" des salariés de la TaM

Toute l'actualité

Alarme Sociale information suite à la rencontre face à la direction Soléa.

Ce jour, c’est tenu une rencontre à 14:00 dans les locaux de Soléa censé être une réunion de négociation suite au dépôt d’une notification avant préavis de grève par notre organisation syndicale FO.

Nous sommes malheureusement arrivés à un constat de désaccord puisqu’aucunes de nos revendications n’ont fait l’objet d’études serieuses et de propositions de la part de la direction génerale , quand nous disons aucune, c’est zéro sur toute la ligne.

 Malgré notre insistance rappelant les règles de la négociation, la direction générale a maintenu un refus catégorique de répondre à l’ensemble de nos revendications. Voulant même interrompre la réunion après l’évocation de la première revendication , bafouant ainsi  les règles de la procédure obligatoire avant le dépôt du préavis de grève . 

C’est ainsi que la direction génerale traite , avec un profond mépris les interlocuteurs syndicaux représentant du personnel , élus démocratiquement. Une attitude anti-sociale qui ne l’élève pas. 

Nous ne pouvons donc pas considérer cette rencontre comme une réunion de négociation . 

 Sur la base de la procédure fixée par loi, force de constater que la direction générale n’a pas respecté le processus de négociations préalable qui se veut être loyale.

La direction générale ne s’est même pas donnée la peine de faire un chiffrage de nos revendications. Il est claire qu’elle ne prend absolument pas en considération l’urgence sociale et l’aspect humain qui contribut au bien-être du personnel.

Les débats ont été très tendu face à l’intransigeance de la direction générale. FO ne s’est pas laisser démonter se montrant combatif en se reposant sur des arguments solides pour justifier sa démarche légitime. 

Hélas, il n’y a pas plus, sourd que celui qui ne veut pas écouter. La priorité de la direction générale est de se faire mousser auprès des élus de M2A et des actionnaires de TRANSDEV avec des résultats réalisés sur le dos des salariés, mais qui cache la misère d’une gestion qui coûte énormément d’argent à travers l’ absentéisme , l’accidentologie, les accidents du travail , la souffrance au travail qui conduite au désengagement et à la baisse de rendement, tous révélateurs d’une politique managériale chaotique.

La direction générale a été mise face à son véritable bilan social depuis son arrivé, qui a été plus que négatif et destructeur pour les salariés. 

Attention

Il ne reste que quelques jours pour entamer une véritable négociation pour apporter des réponses concrètes face à l’urgence sociale et éviter le dépôt d’un préavis de grève.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

97 Rue de la Mertzau 68100 Mulhouse.

Tel: 06-50-59-19-66

Pourquoi adhérer à FO

Newsletter

Restez informé de nos dernières actualités, recevez toute l’info.

© Force Ouvrière SOLEA 2020 — tous droits réservés

Se connecter

Merci de nous faire un retour à propos de notre site