Retraites. 92 000 manifestants en France
La dixième journée de mobilisation interprofessionnelle contre la réforme des retraites

Toute l'actualité

8 Mars 2021 : Journée Internationale Des Droits De La Femme

Alors que les métiers à prédominance féminine ont été particulièrement mobilisés pendant la pandémie, ils restent particulièrement sous-valorisés.

A l’occasion de ce 8 mars 2021, dans un contexte où le gouvernement profite de la pandémie pour avancer dans la remise en cause de toutes les conquêtes sociales, FO rappelle son opposition résolue à cette contreréforme des retraites.

En effet, celle-ci prévoit en particulier de passer d’un calcul sur les 25 meilleures années à un calcul sur l’ensemble de la carrière professionnelle. Si elle entrait en vigueur, elle amplifierait considérablement les inégalités entre les femmes et les hommes et les figerait définitivement.

Une raison de plus, ce 8 mars 2021, de réaffirmer notre revendication de retrait total de ce projet.

Enfin, dans les conditions particulières de cette pandémie où les violences sexistes et sexuelles ont explosé, Force Ouvrière réaffirme avec force la nécessité que la France ratifie la convention 190 de l’Organisation Internationnale du Travail sur la violence et le harcèlement, notamment fondés sur le genre.

Pour l’ensemble de ces raisons, FO SOLEA appelle à réaffirmer, à l’occasion de ce 8 mars 2021 :

  • les revendications constantes de la confédération en matière d’égalité de droits et de salaires entre les femmes et les hommes ;
  • l’exigence du retrait de toute contreréforme qui approfondirait les inégalités, notamment celle des retraites ;
  • le combat constant de la confédération contre les discriminations, le harcèlement et les violences sexistes et sexuelles.

FO SOLEA appelle à faire valoir, les revendications constantes de Force Ouvrière :

  • Retrait de la contreréforme des retraites
  • Revalorisation des métiers à prédominance féminine!
  • Contre toutes les discriminations, contre toutes les violences sexistes et sexuelles!
  • Ratification par la France de la convention 190 de l’Organisation Internationnale du Travail !
  • À travail égal, salaire égal ! Augmentation générale des salaires !

Illustration en vidéo: La différence entre les hommes et les femmes – Épisode 12 de “Bienvenue dans le monde du travail”

L’Index de l’égalité professionnelle Femmes-Hommes

Qu’est-ce que l’Index de l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes ?
Chaque année avant le 1er mars, les entreprises d’au moins 50 salariés doivent calculer et publier sur leur site internet leur Index de l’égalité femmes-hommes.

Elles doivent également le communiquer, avec le détail des différents indicateurs, à leur Comité social et économique (CSE) ainsi qu’à l’inspection du travail (Direccte).

L’Index, sur 100 points, se calcule à partir de 4 à 5 indicateurs selon que l’entreprise fait moins ou plus de 250 salariés :

L’écart de rémunération femmes-hommes,
L’écart de répartition des augmentations individuelles,
L’écart de répartition des promotions (uniquement dans les entreprises de plus de 250 salariés),
Le nombre de salariées augmentées à leur retour de congé de maternité,
La parité parmi les 10 plus hautes rémunérations.
La plupart des données à prendre en compte figurent dans la base de données économiques et sociales des entreprises (BDES).

L’obligation concerne les entreprises d’au moins 1000 salariés depuis le 1er mars 2019 ; celles d’au moins 250 salariés, depuis le 1er septembre 2019 ; celles d’au moins 50 salariés au 1er mars 2020.

En cas d’Index inférieur à 75 points, l’entreprise doit mettre en place des mesures correctives pour atteindre au moins 75 points dans un délai de 3 ans. Ces mesures annuelles ou pluriannuelles, doivent être définies dans le cadre de la négociation obligatoire sur l’égalité professionnelle, ou, à défaut d’accord, par décision unilatérale de l’employeur et après consultation du CSE.
En cas de non publication de son Index, de non mise en œuvre de mesures correctives ou d’inefficience de celles-ci, l’entreprise s’expose à une pénalité financière jusqu’à 1% de sa masse salariale annuelle.

Attention aux entreprises qui trichent , les élus du Comité Social et Économique doivent être vigilant et veiller à l’aide de leur expert, que les chiffres produits ne soient pas “bidonnés”.

Pour cette occasion, nous vous avons posté une vidéo d’une collègue du réseau de Montpellier “Angélique DUBOIS”, conductrice de bus.

Durant tout le mois de mars, afin de rendre hommage aux femmes, nous publions une série de portraits de montpelliéraines. Celles-ci ont la particularité d’exercer un métier, qui à priori, serait réservé aux hommes. Aujourd’hui, elles nous montrent que tout est possible et que toutes les activités sont accessibles. Première rencontre : Angélique Dubois, conductrice de bus à la TaM.

Montpellier : Angélique DUBOIS, conductrice de bus

97 Rue de la Mertzau 68100 Mulhouse.

Tel: 06-50-59-19-66

Pourquoi adhérer à FO

Newsletter

Restez informé de nos dernières actualités, recevez toute l’info.

© Force Ouvrière SOLEA 2020 — tous droits réservés

Se connecter

Merci de nous faire un retour à propos de notre site